Le muscle est un organe composé de tissu mou retrouvé chez les animaux. Il est composé de tissus musculaires et de tissus conjonctifs.

Ensuite, les cellules musculaires (composant le tissu musculaire) contiennent des filaments protéiques d’actine et de myosine qui glissent les uns sur les autres. Elles produisant une contraction qui modifie à la fois la longueur et la forme de la cellule. Les muscles fonctionnent pour produire de la force et du mouvement. Ils sont principalement responsables du maintien . Ainsi que de l’évolution de la posture, de la locomotion.

En effet, les tissus musculaires dérivent du mésoderme  grâce à un processus connu sous le nom de la myogenèse.

Il existe trois types de muscles : strié squelettique, strié cardiaque et lisse. Le cœur, les muscles de l’ouïe1 et les muscles lisses se contractent sans intervention de la pensée et sont qualifiés d’involontaires. Tandis que les muscles striés squelettiques se contractent eux sous la commande volontaire2. Les fibres musculaires striés squelettiques sont divisés en deux catégories. Celles à contraction rapide et celles à contraction lente.

Enfin, les muscles utilisent de l’énergie obtenue principalement par l’oxydation des graisses (lipides) et des hydrates de carbone (glucides) en condition aérobie. Mais aussi par des réactions chimiques en condition anaérobie (notamment pour la contraction des fibres rapides). Ces réactions chimiques produisent de l’adénosine triphosphate (ATP), monnaie énergétique utilisée pour le mouvement des têtes de myosine3.

Affichage de 1–12 sur 13 résultats

1 2