Les nouvelles barres Powerbar
Découvrez les nouvelles barres Powerbar : naturelles et respectueuses de l’environnement
26 avril 2022
Réussir sa prise de masse avec Dymatize
Réussir sa prise de masse : nos conseils
14 juin 2022

La crampe : le cauchemar des sportifs

Crampe

Qui n’a pas connu la crampe du mollet qui nous réveille au beau milieu de la nuit ?

Lorsqu’on pratique une activité physique et sportive, il est possible d’être victime d’une crampe lors d’un effort de longue durée ou lors de répétitions d’efforts intenses. Ces contractures des fibres musculaires apparaissent le plus souvent au niveau des muscles fléchisseurs des membres inférieurs, c’est-à-dire les ischios-jambiers, les mollets, …

La cause d’une crampe est multiple : il peut s’agir d’un manque d’eau, d’un manque de nutriments, de minéraux, d’oxygène ou encore un inconfort dans le mouvement réalisé.

Voici nos 4 conseils pour éviter d’avoir une crampe :

 

1 – Hydratez-vous avant, pendant et après l’effort.

 

La crampe peut survenir aussi pendant et après un effort, et est souvent la cause d’une déshydration. Il est donc important de boire un bidon de 500 ml dans l’heure avant le début de l’effort.  Poursuivez l’hydratation régulière avec une boisson d’effort d’environ 500 ml par heure d’exercice. La boisson d’effort, comme les pastilles électrolytes Powerbar vous permettent de vous hydrater correctement en vous apportant du sodium, du magnésium et des sels minéraux, perdues dans votre sudation.

Enfin, pensez à boire 1,5 litres d’eau dans les heures qui suivent votre effort afin d’éliminer toutes les toxines présentes dans vos muscles et faciliter votre récupération. Cela vous évitera la crampe nocturne !

 

2 – Alimenter régulièrement vos muscles en énergie.

 

Si vous ne mettez pas d’essence dans votre voiture, elle n’avance. Les muscles c’est pareil ! Pour veiller à toujours apporter suffisamment d’énergie à nos muscles, consommez toutes les 45 minutes 1 gel ou 1 barre énergétique, riche en glucides.

Electrolytes Powerbar

 

3 – Éviter le surentrainement avant une épreuve

 

Il est important une semaine avant une épreuve de reposer son organisme afin qu’il récupère au mieux des séances d’entrainements intensives réalisées ; Le tout d’arriver le plus en forme possible le jour J. Pour affiner la préparation, vous pouvez également porter des chaussettes de compression quelques heures avant votre épreuve pour fluidifier la circulation du sang.

 

4 – Nous parlions de fatigue, le sommeil en fait partie.

 

Veillez à réaliser une bonne nuit de sommeil (8h environ) les jours précédents votre épreuve. Un manque de sommeil peut accentuer les troubles neuro-musculaires et être source de crampe à l’effort.

 

Retrouvez notre gamme de produit PowerBar pour vous apporter les vitamines et aliments nécessaires à votre pratique sportive.

Découvrez notre gamme Thuasne Sport   : une gamme complète de compressions et d’orthèses pour réaliser vos séances running sans vous blesser

Retrouvez toutes nos promos et actualité sur notre page Facebook.

Retrouvez nos promos sur la page promo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.