marathon de valence
Stephanie vous emmène avec elle au marathon de Valence
14 décembre 2021
Etirements hydratation et alimentation
Etirements hydratation et alimentation : le trio gagnant d’une bonne récupération
22 février 2022

Les fondamentaux de la réussite sportive de Damien

les fondamentaux de la réussite sportive

Une passion qui l’anime depuis son plus jeune âge, partons à la rencontre de Damien, 37 ans, pour qui le sport occupe une place importante dans son quotidien.

Vous saurez tout de ce père de famille qui n’hésite pas à traverser l’Atlantique pour participer aux plus belles épreuves sportives en famille.

Meilleurs souvenirs, plan d’entrainement & de nutrition, objectifs 2022, … retrouvez les fondamentaux de la réussite sportive de Damien !

 

Est-ce que tu peux commencer par te présenter ?

Alors moi c’est Damien, j’ai 37 ans, marié et père de 2 enfants.

Niveau professionnel, je suis développeur informatique.

Niveau personnel, hormis le sport, j’aime les voyages, la musique, le cinéma.

Je me suis remis au sport de manière plus active depuis 2014 afin de participer à mon premier triathlon.  Mais j’ai toujours fait du sport avec de la natation étant plus jeune et ensuite du vélo dans un club cyclo-touriste.

Aimant les voyages, j’ai trouvé une autre façon de découvrir de nouveaux pays et régions grâce au sport.  Je tente toujours de visiter la région où je participe à un événement sportif.

Mon épouse (aka la Lionne) et mes enfants (aka les monstres) se sont mis également au sport et on est toujours fiers de pouvoir participer aux mêmes événements sur nos distances respectives… quoique mon épouse commence à vouloir me faire de l’ombre sur marathon 😉

 

Quels sont tes meilleurs moments /souvenirs sportif ?

Mes 2 participations au marathon de New-York sont certainement au-dessus de la liste.  Je dois également avouer que mon premier SUB3 sur marathon (à Paris) vient juste après.

Bien entendu, chaque course à son lot de souvenirs que cela soit par les rencontres ou les régions visitées.

 

Quels sont tes objectifs 2022 ?

Pour le moment, les objectifs principaux sont :

  • Le marathon de Paris
  • Half Triathlon des Lacs à Troyes
  • Longue distance du Triathlon International Haute-Meuse
  • Un semi-marathon et un marathon en fin de saison.

Bien entendu, ce ne seront pas les seules courses.

Je compte bien refaire le 18km de l’Eco trail de Paris que je vais inclure dans mon plan d’entraînement pour le marathon de Paris.  Cette course m’a toujours réussi avec une 6ème place en 2021.

Je profiterais ensuite de ma préparation du marathon de Paris pour être au mieux sur les différents Triathlon de la saison pour terminer par un plan qui me conduira vers un semi marathon et un marathon qu’il reste à définir (mais avec des idées dans la tête 😁 )

 

Pour préparer ses objectifs, quel est ton rythme/ planning d’entrainement ?

Avoir un bon planning d’entrainements, qui soit structuré et organisé, fait partie pour moi des fondamentaux de la réussite sportive.

Hormis après les grosses courses et durant les coupures que je fais après les 2 marathons, je m’entraîne 6 jours sur 7.  Je tente de conserver 1 jour de repos qui est souvent le lundi.

Actuellement, avec les jours de télétravail qui varient, il est difficile de garder un planning mais en règle générale, du mardi au vendredi, je tente de courir 3 fois 1h-1h15 maximum.  J’ai la chance d’avoir de belles installations au travail qui me permettent de me doucher et de me changer.

Après 1 année de coupure, je vais reprendre 1 ou 2 fois par semaine la natation.  Il s’agit de mon point faible et je vise plutôt la survie en triathlon 😂.  Pour rendre mes séances moins monotones, j’utilise le casque Aftershokz Aéropex, qui est le modèle étanche de la gamme.

Je pratique de manière individuelle mes séances de course à pied et de natation, ce qui me permet d’adapter facilement l’organisation des différentes séances. Pour la partie vélo, je privilégie le samedi et le dimanche où je tente de rouler un maximum avec mon club ou un groupe d’amis selon les possibilités.

 

Tu gères seul tes plans d’entrainement ?

Depuis des années, j’utilise l’application Fréquence Running pour mes plans d’entrainement en course à pied.  Cette application permet d’avoir des plans d’entraînement dynamique qui s’adaptent de semaine en semaine en mêlant des semaines plus chargées, plus cool, en variant la difficulté et la durée des exercices.

 

Tu peux nous expliquer comment tu gères tes entrainements sur la durée pour arriver au bon moment à ton pic de forme ?

Sur le marathon de Paris, par exemple, je commence début décembre, soit 5 mois avant l’objectif. Cela peut sembler long mais c’est nécessaire pour préparer au mieux sa course.

Les premières semaines sont plutôt cool avec des durées d’entraînement plus courtes et des footings.

On passe ensuite sur des séances d’endurance plus longues sur le milieu du plan accompagné d’exercices avec du fractionné qui décrochent les poumons.  Contrairement à beaucoup de plans, je ne passe jamais au-delà de 1h45 pour les entraînements les plus longs (en visant 2h55 sur marathon).

Enfin, on revient sur des entraînements plus cool les derniers jours , pour créer le phénomène de surcompensation et arriver en forme le jour J.

La toute dernière semaine avant le marathon, je ne fais qu’un fractionné cool (10min de 30/30) et un footing.  Le reste de la semaine, j’en profite pour préparer mon plan nutrition.

 

Tu parles d’un plan de nutrition, est-ce que tu peux nous en dire un peu plus ?

Oui le plan de nutrition est également pour moi un point fondamental dans la réussite d’un sportif.

Celui-ci va dépendre du types de courses, s’il s’agit d’un marathon, d’un triathlon, ou d’une cyclo-sportive.PowerBar

Lorsque je cours un marathon, je prends un PowerGels Shots tous les 2 km. Je trouve très agréable ces petits « bonbons sucrés » en bouche. Ils sont très complets sur le plan nutritif avec leurs apports en fructose et glucose, indispensable à la réussite de mon marathon.

J’aime bien également prendre un PowerGels Hydro au 28 et 35ème kilomètre. Déjà diluer dans de l’eau, ils sont très pratiques en fin de parcours où l’on commence à être dans le dur.

Concernant le départ d’un semi-marathon, je m’alimente uniquement avec deux PowerGels Hydro : le premier au 7ème kilomètre et le second au 14ème.

Pour les triathlons, c’est un peu différent. Pour les halfs, je commence à m’alimenter sur le vélo avec une barre PowerBar Energize par heure. Sinon, les PowerGels Shots font très l’affaire. Je complète le tout avec les pastilles Electrolytes dans mes bidons. Je les affectionne particulièrement pour le coté non-sucré, ce qui m’évite des pics de glycémie.

Une fois le vélo déposé et les chaussures enfilés, je consomme des PowerGels Hydro. La quantité va varier selon la distance et mon état physique 😁

Pour finir sur les cyclo-sportive, je coupe la course en 3. Je commence par une alimentation solide pour finir sur du liquide.

 

Je n’oublie jamais d’ajouter des pastilles Électrolytes dans mes bidons pour compléter mon alimentation.

 

Merci Damien pour le temps accordé, nous te souhaitons une bonne saison 2022 ✌🏻

Retrouvez toutes les aventures de Damien sur Instagram : https://www.instagram.com/dalelejeune/

Retrouvez des articles de Damien sur son très bon blog personnel 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.